Plus de Mia Steller
Les Girons sont des manifestations festives organisées en été dans chacune des quatre régions vaudoises, la Broye, le Centre, le Nord et le Pied du Jura. Sous l’égide de la Fédération Vaudoise des Jeunesses Campagnardes (FVJC) qui existe depuis 1919, ces rencontres ont pour but de favoriser les relations entre jeunes des différents villages du canton et de lutter contre l’exode rural. Cette année, l’édification du Giron du Nord a été attribuée au village de Champagne, aux abords du lac de Neuchâtel. Les animations proposées incluent les joutes sportives, des compétitions notamment d’athlétisme, de lutte, et le tir à la corde qui se déroule traditionnellement en fin de week-end.

Le tir à la corde trouve ses origines dans la Chine du 8ème siècle avant J.-C. et était utilisé à des fins d’entraînement militaire. Pratiquée dans de nombreux pays et popularisée en Europe par le milieu naval au 19ème siècle, cette discipline sportive a été inscrite aux jeux olympiques de 1900 à 1920.

Lors des fêtes de Jeunesses, les équipes de 4 à 5 compétiteurs s’affrontent par villages. Les garçons commencent par creuser des sillons dans le sol pour consolider leurs appuis et se frottent les mains avec de la terre pour les assécher et améliorer leur adhérence sur la corde. Le plus costaud se place de préférence à l’extrémité pour assurer l’ancrage, et, à l’avant, le plus nerveux soulève et secoue la corde afin de déstabiliser les adversaires. Lors des manches qui se succèdent, les concurrents exercent une traction phénoménale, la tension sur la corde pouvant atteindre 2 tonnes. La discipline comporte d’avantage d’aspects techniques et stratégiques qu’on pourrait le croire. Au-delà de la puissance physique, les qualités requises sont la force mentale et la coordination du groupe. Le coach y veille en donnant le rythme des "tirés" et en mettant en garde des "contres" infligés par l’équipe opposée. L’épreuve s’achève lorsque l’ensemble d’une équipe est délogée de sa zone, mais l’effort intense peut durer jusqu’à 3 minutes au terme desquelles la victoire est donnée à la formation qui a l’avantage. À Champagne, la compétition régionale a été remportée par les redoutables garçons de Provence-Mutrux et, dans la catégorie des invités d’un autre arrondissement, ceux de Givrins en sont sortis vainqueurs.
tir-corde-jeunesses-girons-champagne
tir-corde-jeunesses-girons-champagne
tir-corde-jeunesses-girons-champagne
tir-corde-jeunesses-girons-champagne
tir-corde-jeunesses-girons-champagne
tir-corde-jeunesses-girons-champagne
tir-corde-jeunesses-girons-champagne
tir-corde-jeunesses-girons-champagne
tir-corde-jeunesses-girons-champagne
tir-corde-jeunesses-girons-champagne
DIAPORAMA