Plus de Mia Steller
C’est cette semaine que les températures les plus basses de l’hiver ont été enregistrées. Les zoos de Suisse ont pris des mesures exceptionnelles afin de protéger leurs animaux exotiques du froid. Le Tierpark de Berne abrite de nombreux volatiles, dont la plupart sont originaires du nord de l’Europe, comme le Grave à bec rouge ou le Macareux moine qui sont parfaitement adaptés aux températures glaciales. Toutefois, ce sont les Flamants roses en particulier qui retiennent toute l’attention des soigneurs.

Les Flamants sont maintenus dans leur étang, à l’extérieur, car l’utilisation de la serre entraînerait un stress des oiseaux. Cette alternative ne serait envisagée qu’en cas de températures inférieures à -20°C. On évite également de les rentrer pour la nuit car cela provoquerait des chocs thermiques. Il est d’ailleurs préférable d’habituer au froid les volatiles qui se dotent naturellement de plumes supplémentaires. Et même si celles-ci se recouvrent de givre, cela constitue une isolation efficace.

Un système maintenant l’eau en mouvement a été installé afin d’empêcher que les pattes des Flamants ne gèlent. Les oiseaux adoptent aussi différents comportements pour se protéger. Par exemple, tôt le matin, ils préfèrent les eaux plus profondes de l'étang afin d'immerger leurs pattes au maximum, la température de l'eau étant supérieure à celle de l'air. Ainsi, le groupe de Flamants roses patauge bruyamment, non mécontent.
flamants-roses-hiver-tierpark
flamants-roses-hiver-tierpark
flamants-roses-hiver-tierpark
flamants-roses-hiver-tierpark
flamants-roses-hiver-tierpark
flamants-roses-hiver-tierpark
flamants-roses-hiver-tierpark
flamants-roses-hiver-tierpark
flamants-roses-hiver-tierpark
flamants-roses-hiver-tierpark
flamants-roses-hiver-tierpark
flamants-roses-hiver-tierpark
flamants-roses-hiver-tierpark